Vous êtes ici :
Accueil>Un château, une ville fortifiée

Partager :

Un château, une ville fortifiée

Du haut de son piton rocheux, le château fort domine la ville de Lourdes et offre un panorama sur le Sanctuaire marial et les Pyrénées. L'histoire de ce château manque de sources documentaires en raison des nombreux sièges destructeurs qu'a connus la ville de Lourdes en 1374 et 1573. La majorité des archives ont alors été éparpillées et brûlées.
L'étude architecturale, lors du classement en 1995 parmi les Monuments Historiques, confirme l'intérêt militaire exceptionnel de ce château. Il est le témoin de l'évolution des fortifications du piémont pyrénéen du 11e au 19e siècle.
Sa vocation de défense de la population et de verrou des routes commerciales, en particulier vers l'Espagne, lui a permis de développer un ensemble d'éléments défensifs et d'attaque encore visibles aujourd'hui : donjon, pont-levis, herse, échauguettes, enceintes et plateforme d'artillerie.

Avec la tour du Garnavie, dite aussi tour de la Guigne, ancienne tour de guet de l'enceinte de la ville, le château fort reste le dernier vestige défensif de Lourdes, ville fortifiée au Moyen-âge. Ses murs racontent son histoire.

 

Description d'Eugène Duviau, Archiviste de la ville de Lourdes, 1909

« Le château fort, selon toute vraisemblance, dut être bâti avant la ville (…). Sa présence devint pour ses voisins une sauvegarde précieuse. Aussi s'empressèrent-ils de s'en rapprocher le plus possible, pour se réfugier dans son enceinte, en cas d'attaque. Des quartiers se créèrent peu à peu, formant ainsi un petit bourg, entouré d'abord de palissades qui furent par la suite remplacées par d'épaisses murailles qui entouraient la ville, avec, aux principales issues, des portes, les plus importantes surmontées de tours crénelées et munies de meurtrières ».